Hygiène et soins > L'ORTIE, pourquoi, comment .....

Tous nos autres conseils en hygiène et soin

Originaire de l’Eurasie et naturalisée en Amérique, l’ortie est une plante commune apparaissant au bord des chemins, dans les fossés et les sols riches en nitrates ou en acide urique.

Il est préférable de récolter les feuilles vers le sommet de l’ortie, au printemps ou au début de l’été, avant que la plante ne devienne trop coriace. Un jour sec convient davantage, puisque l’ortie doit être séchée rapidement pour être stockée.

On la connaît pour ses piquants caractéristiques qui provoquent une vive urtication, dont on peut se débarrasser en blanchissant brièvement les feuilles à l’eau bouillante. On obtient alors un aliment comparable aux épinards quant aux manières de l’apprêter ainsi qu’à ses vertus nutritives. La racine et les graines ont également des propriétés médicinales très spécifiques.

Riche en minéraux

L’ortie est réputée riche en minéraux et oligo-éléments, notamment en fer et en magnésium, mais aussi en calcium, phosphore, potassium, manganèse, sélénium et zinc. Elle contient par ailleurs des vitamines A, B, C et K.

La feuille d'ortie constitue un véritable concentré de protéines, de vitamines et de sels minéraux. L'ortie est en effet plus riche en protéines que le soja, avec un bon équilibre entre les 8 acides aminés essentiels.


Sa feuille est particulièrement riche en calcium, en fer, en bore, enbéta-carotène ou pro-vitamine A, en α-tocophérol (vitamine E), ainsi qu'en vitamine CDans 100 grammes de feuilles d'ortie fraîche, on a la totalité des Apports Journaliers Recommandés de calcium et de fer, ainsi que 6 fois les A.J.R. de pro-vitamine A et 4 fois ceux de vitamine C. Raison pour laquelle l'ortie est à consommer plutôt le matin ou à midi que le soir.


En fait, l'ortie contient les vitamines et minéraux dont la carence est la plus fréquente chez l'homme moderne, ce qui en fait l'un des meilleurs compléments alimentaires.


Et la croyance populaire qui a toujours fait de l'ortie un tonique de printemps est justifiée par la science, puisque des études ont montré que les taux de protéines et de fer contenus dans l'ortie sont à leur maximum au mois d'avril.

Ces nutriments lui confèrent certaines propriétés, comme celle de régulariser le taux de sucre dans le sang et d’alcaliniser l’organisme, d’autant plus qu’elle excelle à éliminer l’acide urique. L’apport en magnésium qu’elle fourni suffit généralement à éliminer les crampes menstruelles, lorsqu’elle est prise régulièrement. L’ortie atténue les menstruations abondantes et les saignements internes, grâce à son contenu en vitamine K, un facteur de coagulation.

Cette plante, elle-même irritante et urticante, détient le pouvoir de diminuer les réactions allergiques et les irritations cutanées. La teinture d’alcool d’ortie semble procurer un effet antihistaminique particulièrement efficace. Lorsque des démangeaisons, des rougeurs et des petites bosses se manifestent sur la peau, en cas d’urticaire ou d’eczéma inflammé, l’ortie pourra être d’un grand secours.

Elle a encore bien d'autres vertus, difficile de toutes les énumérer ......

1 cuillerée à café par jour dans l'alimentation quand il s'agit d'ortie séchée en poudre, 

L'ortie ne doit pas être consommée en cas d'œdème par rétention dûe à une insuffisance cardiaque ou rénale. Tout comme le millepertuis, l'ortie est incompatible avec un certain nombre de traitements médicamenteux, dont elle entrave ou au contraire accentue l'action. En particulier les diurétiques, les anti-inflammatoires, les anti-coagulants, les sédatifs, de même que ladigitaline et les traitements contre l'hypertension.


.